Ce pays qui fascine autant les jeunes que les moins jeunes est l’un des pays les plus dynamiques au monde. Celui ou celle qui a mis les pieds une fois en Corée n’a qu’une idée : y retourner le plus vite possible. Que le voyageur aime la K-pop ou les temples, la cuisine ou la technologie, qu’il veuille connaître les nuits agitées de Hongdae, de Gangnam ou le calme des berges de la rivière Han, il trouvera en Corée tout ce dont il rêve.

Mais le projet du voyageur va peut-être au-delà d’un séjour de vacances. Peut-être souhaite-t-il y faire ses études, y travailler, faire un stage. Dans ce cas, la connaissance de la langue est, sinon indispensable, utile pour accélérer son intégration, partager la culture des Coréens et surtout se confronter chaque jour au défi de la langue étrangère.

Les études coréennes, au lycée ou à l’université, explosent depuis maintenant les années 2005. Aidées par le gouvernement coréen, les écoles coréennes sont présentes en France, dans les plus grandes villes. Les étudiants mais aussi les enfants ou les retraités viennent y apprendre la langue coréenne sous des motivations les plus diverses. Les enfants coréens viennent  poursuivre l’apprentissage de leur langue maternelle, les seniors entretiennent leur mémoire avec l’apprentissage d’une langue, les étudiants de l’université y suivent un cursus complémentaire, les parents accompagnent leurs adolescents au début et tout à coup se mettent eux aussi au coréen, trouvant là l’occasion  d’un partage supplémentaire  avec leurs enfants.

Alors, vous aussi, mettez-vous au coréen.

Kim Hye-gyeong

Présidente de l’École coréenne d’Aix-en-Provence